Le processus de fabrication

De l’eau d’érable à la table

  1. L'érablière

    Majestueux et imposants, les érables sont le cœur de la production. Depuis près de 15 ans, elles sont moins entaillées et avec un diamètre de chalumeaux plus petit, le tout pour garder une croissance rapide de celles-ci. L’érablière a été l’une des premières de la région en 1979, d’être munie d’un système de tubulure. Depuis ce temps, beaucoup de changements ont été apportés pour ainsi accroître la production et d’améliorer la santé des érables.

  2. L’eau d’érable

    L’eau d’érable, la pureté même. À la suite de l’entaillage et du réchauffement des températures, l’eau d’érable est recueillie par le système de tubulure et entreposée à l’intérieur de bassins. L’eau est ensuite traitée par osmose inversée et bouillie pour se rendre au sirop d’érable.

  3. Le sirop d’érable

    Le sirop d’érable, l’or doré. Même s’il a traversé les époques, ne peut être dénaturé. Il était pur et le demeure toujours. Après la cuisson, seulement l’étape de filtration le rend limpide, mais reste encore à ce point pur à 100% et sans additif. Son pouvoir sucrant peut servir à une multitude de recettes déjà établies et à inventer.

  4. Les produits d’érable

    Une panoplie de produits sont faits à partir de l’eau d’érable suite à certains degrés de cuisson et de méthodes de brassage, il en résulte différents produits d’érable. D’onctueux à durs, lisses ou sablés, les produits d’érable sont le résultat d’une transformation simple et complexe en même temps. Allez trouver votre préféré aux points de vente ou directement à la boutique d’Aux saveurs du printemps.

risus. eget adipiscing leo accumsan consectetur massa dapibus venenatis tristique